Et si la domotique était le nouvel eldorado des smart cities ? C’est ce que prédit la récente étude Gartner sur les villes intelligentes qui dévoile que d’ici 2020 4 objets connectés sur 5 seront dans les maisons et bâtiments professionnels.

L’habitat, ce lieu qui devient intelligent

Serrures connectées, alarmes, ampoules ou encore vitres intelligentes, les « choses connectées » participent de plus en plus à l’écosystème collectif de la ville ubiquitaire. Et c’est 45 % du volume des objets connectés qui devraient être ainsi installés dans les maisons individuelles et les bâtiments d’entreprises, nous apprend le cabinet Gartner. De même, selon le cabinet Deloitte, l’habitat individuel devrait représenter 60% des achats concernant le marché de ces nouveaux appareils.

Au palmarès des villes les plus concernées par ces résultats, on retrouve Tel Aviv, une des villes les plus connectée, ou encore Issy-les-Moulineaux et Lyon.

Des chiffres à mettre en parallèle avec les résultats d’une étude The Links, selon laquelle sur les 68% des Français désireux d’acheter des objets connectés 56% d’entre eux pensent le faire dans leur domicile.

De quoi y voir un peu plus clair sur ce nouveau marché lorsque l’on sait que depuis 2008 ces dispositifs techniques ont dépassé le nombre d’humains sur la planète : 25 milliards d’objets connectés côtoient 6,5 milliards d’individus.