Il est commun et de bon ton de parler de l’impact positif de la performance énergétique sur l’écologie mais on évoque moins son impact économique. Pourtant, depuis la fin du XXe siècle, contrôler et diminuer le coût de l’énergie sont devenus des impératifs stratégiques pour les pays fortement consommateurs d’énergie.

L’efficacité énergétique, une économie à fort potentiel

La performance énergétique est un secteur économique à fort potentiel pour les prochaines décennies qui impacte tous les pans de l’économie. De fait la transition énergétique est un des enjeux majeurs pour la compétitivité des entreprises en Europe. Elle vise à baisser le coût de consommation de l’énergie et trouver des solutions à faible consommation énergétique. Le développement des énergies renouvelables, soutenu par les nouvelles technologies, a permis ainsi de faire baisser les coûts considérablement.

L’audit énergétique pour lutter contre le gaspillage énergétique et les dépenses inutiles

En moyenne, 30% de la facture énergétique acquittée par une entreprise relève du gaspillage, selon Stéphane Baly, directeur de l’association NegaWatt. Il est pourtant certain que les entreprises pourraient réduire ces dépenses inutiles sans efforts considérables. L’ONG défend le concept de sobriété énergétique qui implique des bâtiments mieux isolés et des équipements électriques moins gourmands en énergie. Un rapport de l’Agence internationale de l’énergie, publié en juillet 2014, a attiré l’attention sur la consommation énergétique croissante des appareils électroniques -smartphones, ordinateurs ou objets connectés. Depuis le 5 décembre 2015, la loi DDADUE (Diverses Dispositions d’Adaptation au Droit de l’Union Européenne) impose aux entreprises de réaliser un audit énergétique.

Décryptage de l’audit énergétique

La loi DDADUE a instauré l’audit énergétique obligatoire pour les entreprises afin de les obliger à mettre en place une stratégie d’efficacité énergétique. Cet audit leur permet d’identifier toutes les sources d’économies d’énergie possibles tant au niveau opérationnel qu’au niveau du bâtiment. Selon, les principes de cette loi, « L’audit énergétique offre ainsi la possibilité, à terme, de réaliser jusqu’à 30% d’économies selon la nature de l’activité et peut également dépasser 50% pour ce qui concerne la part de la consommation liée aux bâtiments professionnels. »

Les bénéfices engendrés par l’audit énergétique

La premiere étape de l’audit énergétique consiste à faire appel à un expert indépendant du secteur de l’énergie pour analyser toutes les données de consommation et les usages énergétiques de son entreprise. Ce professionnel agréé étudie minitieusement tous les postes de de consommation en énergie afin d’identifier immédiatement les solutions d’amélioration. Cela permet ensuite de définir un plan stratégique d’éfficacité energétique pour mieux gérer sa consommation en énergie d’une entreprise, à moyen et à long terme. La loi exige aux entreprises de réitérer ce processus tous les 4 ans.