On vous avez présenté le Li-fi (pour Light Fidelity), cette technologie de transmission de données fondée sur l’usage du spectre lumineux. Hier encore au stade expérimental, elle vient tout récemment de sortir des laboratoires pour conquérir le monde moléculaire grâce à la start-up Velmenni.

Le Li-Fi: du prototype au test commercial

Finaliste de la conférence Tech montante, Slush 100 à Helsinski, la startup Velmenni a annoncé être en train de tester à des fins commerciales un pilote pouvant envoyer de la data à un débit de 1 Gbit par seconde, soit 100 fois plus rapide que le débit moyen du Wi-fi actuel. Et c’est dans ses bureaux que le test grandeur nature est réalisé. Dispositif propre, sûre et sans risque pour la santé, le Li-Fi s’appuie sur les diodes électroluminescentes (LED), sources de lumière capables de commuter très rapidement et de retranscrire les suites binaires en un langage interprétable pour nos artefacts numériques. Très vite, il est apparu comme une solution attractive, notamment pour les marques et les collectivités. Ainsi la ville de Meyrargues (Bouches-du-Rhône) est la première ville pilote en France à installer un réseau d’éclairages publics à Leds, dit « smart light » (pour éclairage intelligent), afin de développer dès 2016 un réseau de transmission de données locales via le Li-Fi avec la société Smart Lighting Alliance (SLA).

Le Li-fi: retour éclair sur sa genèse

C’est en 2001 qu’Harald Haas, professeur de communication mobile à l’université d’Edimbourg, proposait le terme de Li-Fi pour parler de cette technologie de transmission de donnée par la lumière. Lors de sa conférence Ted de 2011, il faisait ainsi déjà le rêve qu’avec les 14 milliards d’ampoules LED dans le monde, on arriverait à 14 milliard de réseau Li-Fi.

Aujourd’hui, à l’occasion de sa récente conférence Ted de 2015, Harald Haas ne s’arrête pas là et imagine la suite: un monde de l’énergie à l’heure de la « Troisième révolution industrielle » où tous les panneaux solaires seraient transformés en des récepteurs Li-Fi.

Quoiqu’il en soit le Li-Fi serait une opportunité pour la transition énergétique de nos villes et l’optimisation de nos environnements domestiques. Fabien Ruiz, Responsable du Pôle Innovation chez EDF Optimal Solutions, souligne ainsi qu’en étant un nouvel outil de « dialogue géolocalisé », il complète les ambitions des compteurs intelligents, à savoir mieux informer les habitants et économiser de l’énergie grâce aux ampoules dernière génération.

Après les récentes avancées de la startup francilienne pionnière sur le Li-Fi, Velmenni rend le mythe d’une ère « post-wifi » encore plus proche.

Pour en savoir plus, c’est ICI avec GentSide.