2015 marque une nouvelle ère pour les énergies marines renouvelables. Avec le lancement récent en Australie de la première centrale houlomotrice commerciale, tous les espoirs sont permis pour une exploitation du mouvement des vagues, qui n’en est pourtant pas à ses débuts. Des premiers brevets déposés à la fin du 18ème siècle à une période de transition dans les années 1970, l’exploitation de cette énergie renouvelable a depuis les années 2000 observé une réelle phase développement.

Énergie houlomotrice : comment ça marche ?

A ne pas confondre avec l’énergie marémotrice, cette production d’énergie est rendue possible grâce à la houle. Les vagues successives entraînent un mouvement de bouées sous-marines qui compriment ainsi un flux hydraulique à haute pression. Transporté par des tuyaux vers le rivage, ce flux actionne par la suite une turbine qui produit de l’électricité.
Il existe aujourd’hui plusieurs techniques de conversion d’énergie basées sur ce principe. Les plus connues sont la chaîne flottante articulée, la paroi oscillante immergée, la colonne à oscillation verticale.

Une phase de test à approfondir

Majoritairement en phase expérimentale dans des pays comme l’Écosse, le Portugal et l’Australie, cette technologie fait encore face à de réelles difficultés. Résistance du matériel aux mauvaises conditions météorologiques, installation en milieu marin et équilibre à trouver entre le coût et l’efficacité n’en sont que quelques exemples.
Pour le moment, même si seules quelques productions de petite envergure ont réussi à prouver leur efficacité, cette technologie semble avoir, pour le Conseil Mondiale de l’Énergie, un véritable potentiel de production.

Une première centrale commerciale émerge en Australie

Après de nombreuses tentatives de déploiement, c’est d’Australie qu’est venue la première solution commerciale. Mise en route par l’entreprise Carnegie Wave Energie après 10 ans de recherche, la première centrale commerciale houlomotrice a été installée au large de Perth (Australie-Occidentale). Développé en collaboration avec l’état d’Australie Occidentale et le gouvernement fédéral australien, le dispositif va couvrir les besoins en énergie de la base navale (HMAS Stirling). Évolutif, ce dispositif prévoit à terme de pouvoir augmenter sa capacité de production et étendre sa distribution d’électricité aux villes.

 

Source : http://www.connaissancedesenergies.org/fiche-pedagogique/energie-houlomotrice-ou-energie-des-vagues
http://lenergeek.com/2015/02/19/laustralie-lance-la-1ere-centrale-houlomotrice-a-echelle-commerciale/