Et si les jeux-vidéos pouvaient nous aider à appréhender la ville intelligente de demain ? C’est le pari que fait le quotidien britannique The Guardian en faisant appel à Adam Clarke, gamer bien connu des joueurs de Minecraft, un jeu (de type « bac à sable », où l’univers peut être modifié par les joueurs) mêlant construction et aventure. Retour en images sur la ville futuriste d’Adam Clarke.

Capteurs intelligents et zéro carbone dans Minecraft

Son pseudonyme chez les gamers est Wizard Keen mais aujourd’hui il s’ouvre à tout à chacun via la création d’une expérience Minecraft pour le Guardian et sa campagne « Keep it in the ground » qui porte sur les changements climatiques. Cette expérience a vocation à présenter toutes les technologies capables de nous accompagner dans l’optimisation de nos villes. L’objectif ? Dévoiler la ville de demain et celle qui est en train de se fabriquer sous nos yeux grâce aux innombrables capteurs intelligents et innovations urbaines dans le domaine des énergies positives.

Technologies déjà en places, prototypes en cours, ce jeu fait figure de proue de la U-City : connectée, augmentée par des artefacts numériques, elle vise la sobriété énergétique. Mais comme aime à le rappeler Adam Clarke dès le début de la vidéo de présentation du jeu : son travail de modélisation tient du sous-genre de l’anticipation – loin donc d’être de la « simple » fiction.

Ainsi pour décrire cet univers de la ville zéro carbone, il s’est inspiré de la réalité comme les JO de 2012 avec ses fameux trottoirs producteurs d’énergies qui fonctionnaient grâce à l’accumulation de l’énergie cinétique des piétons.

Mais aussi des réseaux intelligents qui nous environnent pour favoriser l’efficacité énergétique, des routes connectées pour réguler les trafics et éviter les pics de pollution, des éoliennes (« futuristes » celles-ci) sur les toits pour être au plus proche des besoins en électricité, etc.

Autant de technologies qui traversent les imaginaires de nos espaces urbains d’aujourd’hui et le monde moléculaire de demain.

Pour tester le jeu, c’est ici sur le site Planet Minecraft.

Source The Guardian.