Les innovations dans le domaine des biocarburants sont un enjeu de l’accélération de la transition énergétique. Produire des carburants à base de matières premières renouvelables permet de s’extraire des contraintes de stocks disponibles – comme pour les énergies fossiles – et donc de variation des prix. Il s’agit là d’un impératif à la fois économique et d’anticipation de l’avenir.

Parallèlement, un autre des grands enjeux est celui du traitement des déchets. En effet, nous tous en tant que consommateurs, mais aussi l’industrie, produisons collectivement un grand nombre de déchets. Leur élimination n’est pas toujours facile ou optimale et pose un problème récurrent d’espace et de production de gaz à effet de serre. Des scientifiques répondent à ces deux enjeux en créant du biocarburant avec les déchets de l’industrie alimentaire.

Du bioéthanol en recyclant les déchets

Une recherche commandée par une société agroalimentaire qui produit une masse importante de déchets via l’exploitation du maïs a impliqué des scientifiques mexicains du Centre de recherche et d’assistance en technologie et design de Jalisco. L’ équipe a réussi à produire de l’éthanol en exploitant les déchets liés à l’activité de transformation industrielle du maïs qui bénéficient d’une teneur importante en hémicellulose, en cellulose et en amidon. Un prototype de système de production capable de créer 500 litres de biocarburant par jour a aussi été proposé par les chercheurs. C’est ainsi une technique d’hydrolyse de glucide des déchets alimentaires que les scientifiques ont mis en place. Pour y parvenir, ils ont créé des enzymes par hydrolyse et en utilisant de la levure. « Grâce aux informations obtenues avec cette recherche, la technique basique de la production d’éthanol est maîtrisée, de même en ce qui concerne l’installation d’une usine test focalisée dans la production de carburant venant de déchets de céréales utilisées dans l’industrie alimentaire » explique Lorena Amaya Delgado, du département Biotechnologie industrielle.

Une technologie adaptable

La solution proposée par le centre de recherche est efficace pour les déchets industriels liés à l’exploitation du maïs. Mais les scientifiques estiment que la technologie qu’ils ont employée est également adaptable à d’autres types de déchet de l’industrie alimentaire. Lorena Amaya Delgado affirme que « bien que ce projet ait été fait à la demande d’une entreprise, la technologie peut être adaptée à d’autres déchets venant de l’industrie alimentaire comme la boulangerie, les fruits et les produits laitiers, entre autres… » La recherche a permis d’apporter une solution industriellement viable pour valoriser les déchets en leur donnant à la fois une nouvelle valeur économique et une utilité énergétique. Une initiative qui participe à l’accélération de la transition énergétique.   Source : http://dailygeekshow.com/2015/01/13/dechet-carburant-bioethanol-ecologique/