Olivier, Database Administrator gère le flux des données énergétiques !

Olivier, Database Administrator gère le flux des données énergétiques !

Olivier, Database Administrator depuis 7 ans chez Netseenergy nous répond en 3 questions ! 

En quoi consiste ton job ?

En tant que DBA ( DataBase Administrator ) avec un passé de développeur, mes missions principales sont de concevoir et gérer l’intégralité des bases de données de Netseenergy, ainsi que de développer les différents flux de données qui alimentent nos différents SI.

J’assure également le support aux équipes de développement , la gestion des sauvegardes, ainsi que de la veille technologique. Le DBA est à la frontière entre le développement et l’architecture technique.

L’enjeu principal de ton job ?

L’enjeu majeur du DBA est de pouvoir manipuler n’importe quel type de données et de les mettre à disposition des clients (internes ou externes) de la manière la plus efficace possible. La disponibilité, l’intégrité et la performance de nos systèmes de bases de données sont pour moi les éléments essentiels devant répondre aux attentes de nos clients.

Quel est ton super pouvoir ? 😋

Il y en a trois qui sont indispensables selon moi ! A savoir, l’écoute , la curiosité et le sang-froid !

Savoir écouter les différentes équipes ( développement, Energy manager ) pour apporter des solutions concrètes et innovantes ; pouvoir étudier de nouvelles solutions en effectuant de la veille technologique et proposer de nouveaux outils et toujours garder son sang-froid dans le cas de problèmes mettant en cause nos systèmes ( crash système, perte de données).

Le décret tertiaire est sorti !

Le décret tertiaire est sorti !





Directement issu de la loi Grenelle 2 en 2010, le décret tertiaire – ou plus exactement le « décret n° 2017-918 du 9 mai 2017 relatif aux obligations d’amélioration de la performance énergétique dans les bâtiments existants à usage tertiaire » – est enfin paru au Journal Officiel le 10 mai 2017, après de longues années d’attente et de soubresauts. C’est ainsi que, d’ici janvier 2020, tous les bâtiments de 2000 m² ou plus accueillant du public devront réduire leurs dépenses énergétiques en effectuant les travaux ou les aménagements nécessaires. Les outils de l’efficacité énergétique sont là pour les y aider. (suite…)

Energy Manager, chez Netseenergy, c’est quoi ?

Energy Manager, chez Netseenergy, c’est quoi ?

Mehdi, Energy Manager depuis 4 ans chez Netseenergy nous répond en 3 questions !

En quoi consiste ton job ?

Mon travail consiste principalement à suivre et analyser les consommations énergétiques de nos clients, notamment à travers notre plateforme iBoard.  L’objectif final est d’accompagner le client vers la performance énergétique de ses bâtiments tout en maintenant le niveau de confort des occupants.

L’enjeu principal de ton job ?

L’Energy Manager intervient dans de nombreuses étapes de la vie d’un site : détermination du plan de comptage, qualification de la chaîne de mesure, formation client à l’outil, évaluation du potentiel d’économie d’énergie etc. Les bâtiments monitorés sont de toutes typologies : tertiaires, industriels, collectivités, logistiques, grandes et moyennes surface. Le challenge est donc de répondre aux problématiques de nos clients en apportant une expertise spécifique à chacun.

Quel est ton super pouvoir ?

Sans hésiter la gestion de la relation client, partie intégrante de notre service. On accompagne et conseille au quotidien nos clients dans leur démarche de réduction des consommations !

Expertise, sens de l’écoute et disponibilité sont des qualités qui caractérisent nos Energy Managers ! La chasse aux dépenses énergétiques est ouverte !

Pour une demande d’audit 100% digital ou la mise en place d’un système de management énergétique, faites appel à Netseenergy 🙂

Je veux en savoir plus !
Blockchain et efficacité énergétique

Blockchain et efficacité énergétique

Imaginez une énergie verte produite et partagée par chaque utilisateur, en toute sécurité, sans intermédiaire, à l’échelle d’un bâtiment, d’un quartier ou d’une ville tout entière. C’est ce que propose la technologie blockchain dans le domaine de l’efficacité énergétique. Ce système de transmission, transaction et certification, que l’on prédit comme étant la prochaine révolution après Internet – rien que ça ! -, est apparu au lancement de la monnaie virtuelle Bitcoins. Il trouve aujourd’hui une réelle application dans l’économie verte, à condition qu’un cadre légal lui permette de s’implanter partout.

(suite…)

Avec l'iBoard, optimisez votre contrat d’énergie

Avec l'iBoard, optimisez votre contrat d’énergie

Déterminer la consommation énergétique et thermique dans ses moindres détails, comprendre quels sont les points faibles des installations, être alerté en cas de dépassement des seuils, sont autant de nouvelles possibilités pour les entreprises et les collectivités. Un outil efficace et innovant tel que l’iBoard de Netseenergy, vous permet d’optimiser votre contrat d’énergie en ayant une vision globale de votre consommation et des économies réalisables. Avec lui, Netseenergy vous accompagne dans votre politique de Responsabilité Sociétale d’Entreprise.

Le management de l’énergie est devenu essentiel 

L’optimisation énergétique est désormais synonyme de valorisation et par conséquent, de gain de compétitivité pour les entreprises et d’investissement durable pour les collectivités. D’autant plus quand les nouvelles normes et protocoles internationaux les incitent à fournir des efforts concrets. Être dans le flou énergétique et dans la méconnaissance des consommations réelles n’est désormais plus envisageable.

Une norme telle que l’ISO 50001 concerne ainsi directement les structures qui mettent en place un système de management de l’énergie s’appuyant sur des données détaillées et personnalisées, avec des objectifs à ne pas dépasser. Si elle n’est pas obligatoire, cette certification offre une valorisation certaine : selon l’ADEME, les entreprises qui ont fait le choix de mesures d’optimisation afin d’obtenir cette certification ont réalisé entre 10 et 25 % d’économie sur leur facture énergétique annuelle.

l’iBoard, un outil simple pour suivre et optimiser votre consommation 

Désormais la mesure énergétique ne doit plus s’inscrire comme une contrainte mais comme un acte simple qui entraîne une économie concrète. Un outil numérique tel que l’iBoard, facile d’utilisation et innovant, s’avère dès lors indispensable pour connaître les différents usages et besoins réels d’une structure et mesurer l’énergie nécessaire en amont.

Avec les fonctionnalités d’optimisation de l’iBoard, le référent énergie de votre entreprise a en main une solution numérique fiable et précise. Le plus souvent titulaire d’un autre poste, celui-ci n’a pas toujours le temps et les outils adéquats pour se consacrer à l’étude de la consommation énergétique des bâtiments. L’iBoard lui apporte un outil complet et automatisé, véritable manager digital de l’énergie. Mais loin d’être seul dans l’utilisation de ces données, les Energy Managers de Netseenergy interviendront et l’accompagneront pour identifier les postes d’économies.

L’iBoard déterminera de la même façon les dérives ou les dysfonctionnements de consommation,que ce soit en électricité, en eau, en gaz ou en chauffage.

Plateforme digitale disponible en tout lieu, à tout moment, à la fois sur un site web dédié et sécurisé et sur une application mobile, elle informe l’utilisateur sur la consommation en temps réel – en multi-fluides et multi-postes – et alerte le référent énergie en cas de dépassement du montant du contrat.

Simplifier la rédaction du rapport RSE 

Les informations fournies par l’iBoard confèrent en parallèle une aide précieuse à la rédaction du rapport de Responsabilité Sociétale des Entreprises (RSE). Grâce à sa base de données pointue et dont la qualité de restitution est garantie, il facilite le travail du rédacteur qui fait ainsi valoir dans son reporting des informations fiables et visuelles : tableaux de bord, graphiques et tableaux de consolidations, qui sont autant de données rendues accessibles facilement.

Garantissant de cette manière une information détaillée et en toute transparence des efforts fournis au sein de la politique environnementale de l’entreprise, les données de l’iBoard permettent de démontrer l’investissement de votre structure dans l’amélioration de l’utilisation de l’énergie.

Identifier rapidement les postes énergivores, déterminer les mesures à mettre en place, sont autant de manières de maîtriser les coûts, d’avoir un impact positif sur l’environnement et, in fine, d’obtenir un retour sur investissement. Innovante et en perpétuelle évolution, la solution digitale iBoard de Netseenergy, vous apporte toutes ces données au quotidien et en temps réel pour une optimisation de votre contrat énergie et une économie garantie.

Smart building, le futur est déjà ici

Smart building, le futur est déjà ici

Les smart buildings – ou bâtiments intelligents – ont commencé à sortir de terre au début des années 2010. Leurs fondements reposent à la fois sur les besoins des utilisateurs, comblés par des nouvelles technologies toujours plus performantes, et sur les obligations légales en terme écologique. Outre la sécurité, les économies d’énergie demeurent ainsi le cœur de l’innovation. Celle-ci doit se mettre entièrement au service des smart buildings et de l’utilisateur, qui devient acteur et responsable de sa consommation et de son impact. 

Une évolution qui s’inscrit dans la transition énergétique

La baisse de la consommation énergétique est devenue une priorité en France depuis une dizaine d’années. Si bien que les lois successives – lois Grenelle 1 et 2, Réglementation Technique 2012 (RT 2012) –  visent toutes à limiter la consommation d’énergie dès la construction des bâtiments. Des dispositions auxquelles s’ajoute la Loi Relative à la Transition Énergétique pour la Croissance Verte (LTECV). Soit un ensemble de règles auxquelles les acteurs du secteur tertiaire et industriel répondent par des innovations technologiques qui rendent leurs bâtiments moins gourmands en énergie car intelligents et connectés. Désormais, il ne s’agit plus de penser en terme de gestion technique des bâtiments (GTB) mais directement en terme de smart building. Pivot de l’organisation des entreprises en pleine mutation technologique, le bâtiment, par sa construction et ses améliorations constantes, devient un smart building. Il est alors capable d’anticiper les automatismes et de mettre fin au gaspillage de l’énergie.

L’humain, acteur majeur du smart building

Parce que l’environnement de travail est un gage de motivation des collaborateurs, les ressources humaines sont au cœur des smart buildings. Un environnement confortable qui anticipe les besoins engendre efficacité et productivité pour l’entreprise.

Pour cette raison, le smart building a pour objectif d’allier le confort des utilisateurs et la performance énergétique. Cela passe notamment par une domotique automatisée : la lumière s’enclenche si besoin dès qu’une personne entre dans la pièce, se module toute seule en fonction de la luminosité déjà présente, puis s’éteint à son départ. De la même manière, les stores se baissent et s’ouvrent automatiquement, ou en fonction des besoins de l’utilisateur. Car l’automatisation ne doit pas être synonyme de manque de contrôle.

Au contraire, pour qu’un bâtiment atteigne son objectif de baisse de consommation énergétique, l’utilisateur doit être acteur de sa consommation. Le smart building ne s’impose pas comme une contrainte mais comme une aide précieuse et prédictive : il optimise les services et donc l’énergie.

Des applications à tous les étages

Le principe d’un smart building s’inscrit dans une réalité globale de gestion du bâtiment qui participe à l’ensemble de la vie qui s’y déroule. En premier lieu, le fonctionnement des pièces et des bureaux. Ceux-ci nécessitent comme on l’a vu une luminosité automatisée grâce à des capteurs, mais également une gestion connectée de leur occupation en temps réel, de sorte à avoir facilement accès à une salle de réunion.

Dans le parking, le smart building offre autant en terme d’automatisation et d’efficacité. Pour la sécurité, l’entrée scanne les voitures. Pour l’énergie, le parking met à la disposition des collaborateurs et des visiteurs des stations de recharge pour les voitures électriques gérées par le smart grid.

Le smart grid est le pilier central du smart building dans sa consommation électrique. Réseau de distribution intelligent pour tout le bâtiment, il est une zone de pilotage qui reçoit et donne des informations sur l’ensemble de la chaîne de production et de consommation.

Une maintenance prédictive

Ainsi, grâce à une maintenance prédictive, basée sur le big data – les données sont collectées et analysées en continu – la distribution d’électricité est anticipée. La gestion de l’équilibre du système électrique est dorénavant dictée par la demande et la consommation, et non plus par la production et l’offre.

Prenons l’exemple d’un bâtiment de Siemens où une pompe consomme 8600 kWh par an. En optimisant son utilisation, grâce aux moments où elle n’a pas besoin de fonctionner, le smart grid a calculé un total de 25% de temps d’arrêt, soit 2150 kWh d’économie par an. Mais le smart building ne s’arrête pas à la consommation électrique, il gère la totalité des dépenses énergétiques, du chauffage – en anticipant la température – à la consommation d’eau en général, jusqu’au calcul des émissions polluantes pour les limiter.

Innovations et perspectives infinies, l’exemple des tours d’Abu Dhabi

Nous vous parlions, des smart palm pour recharger les portables sur les plages de Dubai. Aujourd’hui, nous partons à Abu Dhabi. Aux Émirats arabes unis, là où la température peut rapidement monter à plus de 40°C,  il est impossible de travailler sans climatisation. Mais l’exemple des deux impressionnantes tours Al Bahar offre de nombreuses perspectives pour limiter la consommation des climatiseurs tout en profitant de l’énergie émise par les rayons du soleil.

Le smart building est construit de telle sorte que la façade donne une impression de nids d’abeille à la place des fenêtres. Il s’agit en fait de panneaux solaires amovibles et connectés qui forment une véritable mosaïque en perpétuel mouvement.  Ils se ferment et s’ouvrent automatiquement en fonction de l’ensoleillement ou des besoins des utilisateurs, réduisant l’impact énergique de 50 %. Des panneaux solaires recouvrent également le toit des deux tours. Cette prouesse technologique et architecturale a été saluée par de multiples récompenses.