Une innovation de l’entreprise Mahytec contribue depuis peu à équiper les trains suisses de cafetières à hydrogène afin d’améliorer l’autonomie et la qualité de service de ses chariots minibars dont la version à batterie traditionnelle souffrait d’un manque d’énergie aux heures de pointe, particulièrement pour produire la vapeur nécessaire à la mousse de lait du cappuccino.

La solution retenue, compte tenu des contraintes liées au transport, au nombre de voyageurs présents, mise sur le stockage de l’hydrogène sous forme d’hydrures métalliques. La transformation de l’hydrogène captif en électricité est activée avec une pile à combustible, fournie par la société suisse Ceka qui a réalisé l’intégration du système.

À Dole, la mise au point technique a mobilisé une équipe d’ingénieurs pendant « une bonne année ». Soumis aux chocs et aux variations thermiques (de -40° à + 60°), le produit a dû satisfaire à des normes rigoureuses de résistance et de sécurité avant d’obtenir sa certification.

Lire en intégralité sur L’Est Républicain