Après les autoroutes intelligentes propulsées par l’agence exécutif « Highway England », voici les autoroutes solaires. C’est une première mondiale française initiée par le Groupe Colas, la filière routière de Bouygues, sous le nom de « Wattway ». Ce récent lancement commercial doit permettre une commercialisation à compter de janvier. Elle mettra ainsi fin à 5 ans de recherche en partenariat avec l’INES (Institut national de l’énergie solaire). Une innovation que nous relate Les Echos.

Des autoroutes productrices d’énergie en toute sobriété

L’idée de ce projet « Wattway » est de faire un revêtement composé de cellules photovoltaïques capable de récupérer l’énergie produite par l’exposition au soleil de ces panneaux.

Ainsi Hervé Le Bouc, PDG de Colas, explique l’enjeu derrière

Si on recouvrait un quart des routes, on assurerait l’indépendance énergétique de la France. En dotant 2,5% des surfaces d’un tel revêtement solaire, on couvrirait déjà 10% des besoins. 

Et c’est un enjeu qui offre l’avantage de ne pas nécessiter la refonte des infrastructures. En effet, techniquement, ce sont des dalles photovoltaïques qui s’appliquent directement sur les routes et parkings. Par ailleurs, pour pouvoir supporter la circulation, elles sont recouvertes par un substrat de résines – respectant ainsi tous les critères essentiels des revêtements routiers (notamment en termes de sécurité).

Dans un premier temps, les prix seront fixés au même niveau que ceux des fermes solaires afin de constituer une alternative à ce mode de production d’électricité. Tout dépendra après des commandes. Enfin le déploiement se fera sur trois ou quatre ans:

Nous proposons dans un premier temps à des clients d’en équiper de petites surfaces : des parkings d’hypermarchés ou des tronçons de voies, par exemple sur une zone d’une centaine de m2, pour tester en conditions réelles le produit, souligne Hervé Le Bouc .

Alors, révolutionnaire ? Rupture technologique ?

Si la question du business model de la commercialisation de ces dalles venues tout droit des énergies du Futur reste encore à préciser, il n’en demeure pas moins qu’Hervé Le Bouc annonce déjà des données propices à de belles perspectives, à l’image de cette dernière équivalence:

1 km de route équipé de WattWay pourra alimenter l’éclairage public d’une ville de 5.000 habitants. 

Pour en savoir plus, c’est ICI dans Les Echos.