Une centrale à Atikokan, dans la province de l’Ontario, à l’ouest du Quebec, a consummé ses dernières réserves de charbon il y a deux ans, en septembre 2012. Depuis, elle a été complètement convertie à la biomasse. Deux silos ont été construits et les chaudières ont été modifiées afin de recevoir la biomasse. Le projets a nécessité la contribution de 200 ouvriers et techniciens. La centrale fournira donc de l’électricité renouvelable pour combler les pics de demande. En se passant désormais de charbon, le nouveau mix énergétique entraînera une chute des émissions polluante et un assainissement de l’air. Bob Chiarelli, ministre de l’énergie s’est félicité : « Une nouvelle ère commence en Ontario; une ère où l’air sera plus pur et où les coûts multiples de production d’électricité avec du charbon ne seront plus qu’un souvenir. La conversion réussie de la centrale d’Atikokan à la biomasse fera de l’Ontario un chef de file mondial dans l’utilisation de combustible écologique pour produire de l’électricité. » Bill Mauro, député de la province de Thunder Bay-Atikokan confirme : « Il est gratifiant de voir que les efforts déployés dans ce projet portent très largement fruit. Atikokan est maintenant le siège de la plus grande installation de production énergétique alimentée entièrement par la biomasse en Amérique du Nord. Cette centrale contribuera à assurer la sécurité énergétique dans le Nord-Ouest de l’Ontario et apportera des bienfaits pour la santé et l’emploi aux habitants d’Atikokan pendant des décennies. Je tiens à remercier toutes les personnes qui ont appuyé ce projet au fil des années pendant que nous travaillions pour en faire une réalité. » Source : Enerzine – Canada : conversion à la biomasse réussie pour la centrale d’Atikokan